Améliorer la qualité de l’air

Fleche Les bons gestes

Les bons gestes pour une meilleure qualité de l'air


Ne pas brûler les déchets verts

 

Pratique courante, le brûlage de déchets verts par les particuliers est maintenant interdit.

article 31 de l’arrêté préfectoral 2013-PPA-POL

article 8 de l'arrêté préfectoral2013354-0004 du 20/12/2013 sur l'emploi du feu

article 84 du Règlement Sanitaire Départemental

 

En effet, cette pratique ancienne est très polluante car les particules fines issues de la mauvaise combustion sont cancérigènes. Le brûlage de 50 kg de déchets verts (tas de 60 cm de hauteur) dégage autant de particules fines qu'un véhicule diesel parcourant
6 000km.

 

En savoir plus


D'autres solutions plus vertueuses existent comme le compostage ou l'apport des déchets verts à la déchetterie.


Réserver votre composteur
Adresse et horaires des différentes déchèteries

 

Ne pas utiliser sa voiture pour les courts trajets

Pensez aux transports en commun

Pour les petits trajets de moins de 1km, notamment en ville, l'utilisation de la voiture s'avère très polluante ; le moteur et le pot catalytique n'étant pas assez chauds pour fonctionner correctement.


La marche à pied, le vélo et l'utilisation des transports en commun sont préférables pour ces petits déplacements.

Pensez-y !

 

Limiter l'usage de la cheminée

Le bois de chauffage est une énergie renouvelable mais, selon les utilisations, sa combustion peut entraîner des émissions importantes de particules fines.

Les chaufferies industrielles au bois disposent de filtres très performants qui limitent ces émissions mais c'est très rarement le cas des cheminées ou des poêles dans une habitation.

Accéder au site internet

Pour votre habitation, si le bois est le mode de chauffage principal, il est intéressant d'installer un poêle (Label Flamme verte) plutôt qu'une cheminée, surtout si celle-ci est à foyer ouvert.

 

Veillez à stocker votre bois sous abri et à n'utiliser que du bois sec (1 an 1/2 de séchage minimum), car un bois légèrement humide génère beaucoup de micro particules.

Vous pouvez aussi compléter votre installation en rajoutant un filtre à particule.

En savoir plus sur …


Les torches industrielles

Torches industrielles

Les torches sont les équipements les plus visibles sur les sites pétrochimiques et sont indispensables pour la sécurité des installations car elles permettent, en cas d'incident d'exploitation, d'évacuer rapidement de grandes quantités de gaz combustibles.

La surveillance des odeurs

Les odeurs gênantes font aussi l'objet d'une surveillance assurée par AIRPACA. La mesure est par contre beaucoup plus compliquée car le nez humain reste, pour la majorité des gaz odorants, bien plus performant que les capteurs. Une mauvaise odeur n'est pas toujours liée à celle d'un gaz nocif pour la santé mais cela reste une gêne qui doit être signalée.

Le service de Surveillance Régionale des Odeurs collecte les plaintes et anime un réseau de « Nez » bénévoles chargés de donner leurs avis sur la qualité olfactive de l'air.

Avec les données collectées, l'observatoire des odeurs étudie la dispersion des odeurs en fonction des vents afin de tracer l'origine des odeurs. Cette démarche scientifique est incontournable pour pouvoir engager, avec les entreprises et les collectivités, des actions de diminution des émissions olfactives et de prévention.

Devenez Nez bénévole

Signaler une gêne

 

Les pollens

Accéder au site internet

Même s'il n’existe pas de réglementation spécifique concernant la mesure de pollens dans l’atmosphère malgré leur impact avéré sur la santé, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) permet de suivre les variations de concentration des 15 principaux pollens toute l'année sur toute la France.

S'inscrire au bulletin d'alerte du RNSA

Au sommaire


Vers le haut