Accueil > Nos compétences > Saint-Blaise > Archives
A- A+     Imprimer    Téléchargement

Saint-Blaise

Fleche Archives

Recherches


Les recherches archéologiques 2014  ont été réalisées par Marie Valenciano de l’université Aix-Marseille/ LA3M avec le concours de Gaëlle Granier, archéo-antropologue, chercheur associé ADES-UMR.

Agora du savoir


Le Pays de Martigues organise « l’Agora des savoirs » depuis 2013 sur le site archéologique de Saint-Blaise, en partenariat avec  l’association ArchéoMed, association qui a pour but de mieux faire connaître l’archéologie en milieu éducatif et principalement au collège et au lycée.

Cette manifestation, qui se déroule en mai sur deux jours consécutifs, vendredi et samedi, permet aux classes de l’Académie d’Aix-Marseille de venir présenter leur travail effectué pendant l’année scolaire sur la thématique de l’archéologique. Tout le vendredi, des ateliers d’expérimentation archéologique sont mis à la disposition des élèves. Le samedi, ces ateliers sont ouverts à tout public.

 

Mai 2016

L'agora des savoirs - 20 et 21 mai 2016
L'agora des savoirs - 20 et 21 mai 2016
L'agora des savoirs - 20 et 21 mai 2016

 

Pour la quatrième année consécutive la manifestation « l'agora des savoirs » a eu lieu sur le site archéologique de Saint-Blaise le 20 et 21 mai 2016. 

Pendant ces deux jours le site archéologique dont la gestion est désormais portée par la Métropole Aix-Marseille-Provence Conseil du Territoire du Pays de Martigues a accueilli la journée Éducation Culture de la Délégation Académique à l’Action Culturelle en partenariat avec l’association ArchéoMed.

7 classes de collèges : une classe du Collège Rosa Parks de Cavaillon (13), deux classes du Collège Paul Eluard de Bollène (26), deux classes du Collège Château Forbin de Marseille (13), une classe du Collège des Matagots de La Ciotat (13), une classe du lycée Émile Zola d'Aix en Provence (13), et une classe du collège Vallée du Cavalon Cabrières d’Avignon (84) près de 180 enfants sont venues présenter le vendredi 20 mai leurs travaux et expériences dans le domaine de l’archéologie et du patrimoine.

 

L’après-midi ils ont pu découvrir les neufs ateliers d'expérimentation archéologiques mis à leur disposition :

la fabrication de répliques de céramiques modelées avec des colombins par l’association « Fax-Similé »;

l'initiation au moulage par Denis Delpalillo, restaurateur, maquettiste, mouleur ;

la présentation des objets et vêtements de la vie quotidienne au moyen-âge ainsi que l’armement et l’habillement des chevaliers par  l'Association Media Aetas ;

l'étude des mobiliers archéologiques par l’archéologue Marie Valenciano de la Métropole Aix-Marseille-Provence Conseil de Territoire du Pays de Martigues ;

le tamisage et tri de sédiments archéologiques par le Service Archéologie de la ville de Martigues ;

la découverte des plantes de Saint Blaise par les contes et les mythes par Claude Marco Conteur ; l’étude des squelettes humains pour comprendre les conditions de vie et les relations aux défunts au moyen-âge par Gaëlle Granier archéo-anthropologue ;

l'initiation à la construction de murs en pierre sèche et une présentation d'une maquette-jeu sur les paysages et le patrimoine de la forêt de Castillon par l’équipe de Saint-Blaise de la Métropole Aix-Marseille-Provence Conseil de Territoire du Pays de Martigues.  

Le grand public a pu profiter de ces ateliers gratuits tout la journée du samedi 21 mai.

Claude Marco toujours sur le thème « des plantes pleines d’histoires » a conquis le public, hélas pas assez nombreux, en contant le mythe de Narcisse ou les coutumes provençales liées aux plantes.

L’après-midi les visiteurs pouvaient également participer à une visite guidée du site par Jean Chausserie-Laprée, archéologue de la Ville de Martigues qui pendant près de trois heures à transmis toute sa passion pour Saint Blaise.

Près de 400 personnes ont pu profiter de cet événement. À l’année prochaine...

 

Mai 2015

La manifestation « Saint-Blaise un site en partage l'agora des savoirs » a eu lieu pour la troisième année sur le site archéologique de Saint Blaise le 22 et 23 mai 2015.

Pendant ces deux jours le site archéologique a accueilli la Journée Éducation Culture de la Délégation Académique à l’Action Culturelle en partenariat avec l’association ArchéoMed.

Six classes de collèges, une classe de lycée étaient concernés : une du Collège Rosa Parks de Cavaillon (13), deux du Collège Paul Eluard de Bollène (26), deux du Collège Voltaire de Sorgues (84), une du Collège des Matagots de La Ciotat (13), et une classe du lycée Émile Zola d'Aix en Provence (13).


Près de 160 enfants sont venus présenter le vendredi 22 mai leurs travaux et expériences dans le domaine de l’archéologie et du patrimoine. Pour exemple le lycée Émile Zola a présenté une exposition photographiques dans la chapelle qui mettait en perspective des photographies du site de 1935 et des photographies d’aujourd’hui permettant ainsi de voir l'évolution ou non du site.

L’après-midi ils ont pu découvrir les neufs ateliers d'expérimentation archéologiques mis à leur disposition :

  • la fabrication de répliques de céramiques et lampes gallo-romaines par Emmanuel Aguillon ; archéopotier, l'initiation au moulage par Denis Delpalillo, restaurateur, maquettiste, mouleur

  • l'initiation à la couleur végétale pour la teinture de tissu par l'Association Couleur Garance ; l'étude des mobiliers archéologiques,

  • le tamisage et tri de sédiments archéologiques par le Service Archéologie de la ville de Martigues

  • la maquette pour expliquer les différentes étapes d'une fouille par Maya Bresciani, responsable des publics au musée et site d'Olbia (Hyères-les-Palmiers)

  • l'histoire des plantes des Saint Blaise par Claude Marco Conteur

  • l'initiation à la construction de murs en pierre sèche et une présentation d'une maquette-jeu sur les paysages et le patrimoine de la forêt de Castillon par l’équipe de Saint-Blaise de la Capm.

Le samedi 22 mai, le grand public a pu profiter de ces ateliers pour appréhender le travail des archéologues mais également s'exercer à différentes techniques anciennes.
Le samedi matin quelques privilégiés ont pu apprécier la conférence participative sur la façon dont les anciens Grecs ont fabriqué et bu le vin, conférence préparée et animée par Claude Marco qui a été chaleureusement applaudi par l'ensemble des participants.

Près de 450 personnes ont pu profiter de cet événement. À l’année prochaine...

 

 

Journées Européennes du Patrimoine 2015


JEP 2015
JEP 2015
JEP 2015

En présence d'une trentaine de personnes le samedi 19 septembre 2015 après midi

Marie Valenciano, doctorante à l'Université Aix-Marseille, a présenté dans la chapelle de Saint Blaise les dernières découvertes sur le site archéologique, en particulier sur le cimetière autour de la chapelle avec  la découverte de nombreuses sépultures d'enfants et d'adolescents. Marie Valanciano a décrit les rites funéraires au Xe s. ap. J.-C., la pratique de la réduction des corps qui perdure aujourd'hui et expliqué l'agencement successif des églises construites dans ce secteur. C'est engagé ensuite un échange de questions réponses avec le public qui s'est poursuivi par une visite guidée du site.

La conférence participative présentée par Claude Marco et Sandrine Duval du dimanche 20 septembre 2015.

Intitulée "Le vin, de la coupe aux lèvres", la conférence a été un moment initiatique au rituel du banquet grec; poésie, conte, musique, entrecoupé de rasades de vin. Les participants ont ensuite pu voyager vers des rives lointaines à travers un récit illustré d'aquarelles pour suivre le voyage d'un vase grec daté de 600 av. J.-C. et trouvé lors des fouilles à Saint-Blaise. Ce fut un agréable instant de partage entre voyage,  apprentissage et fous-rires.

La visite guidée du dimanche après-midi a attiré près de 50 personnes.

Plus de 380 personnes sont venues sur site pendant ces Journées Européennes du Patrimoine.

L'objet du mois


Depuis 2014, le Pays de Martigues organise le dernier samedi des mois d’avril, mai et juin, une manifestation dans la chapelle de Saint-Blaise dénommée « l’Objet du mois ».

Par la présentation vivante et in situ d’un objet découvert à Saint-Blaise, la rencontre entre un spécialiste et le public est l’occasion d’exposer les multiples facettes de l’histoire du site et, au-delà, de découvrir, mois après mois, l’immense héritage des civilisations du pourtour de la Méditerranée.

 

Dé à jouer médiéval (XIVe siècle)

Juin 2016

Samedi 25 juin : Dé à jouer médiéval (XIVe siècle) par Marie-Astrid Chazottes, doctorante en archéologie médiévale, Aix-Marseille Université.

En ce mois de juin très chaud une dizaine de personnes sont venues écouter Mme Marie-Astride Chazottes présentée le dé à jouer découvert dans le cimetière médiéval autour de la chapelle de Saint Blaise. Régulièrement retrouvés en contexte archéologique, les dés à jouer en os, ici de 7 mm de côté, illustrent le goût pour les jeux de hasard pourtant prohibés au Moyen-Age.

 

Squelette médiéval (XIIIe siècle)

Mai 2016

Samedi 28 mai : Squelette médiéval (XIIIe siècle) par Gaëlle Granier, Archéo-anthropologue, chercheur associé au Laboratoire ADES.

 Entrant dans la chapelle de Saint Blaise, le public près de trente personnes ont été accueilli par Roméo et Juliette les deux squelettes découverts lors des fouilles de juillet 2015 dans une des tombes du cimetière autour de la chapelle de Saint Blaise. Mme Gaëlle Granier a expliqué comment elle abordait et étudiait une fouille archéologique portant sur un ossuaire : la position des ossements, l'état de conservation, les chocs et cassures des os… En ce qui concerne nos deux amoureux, beaucoup d’éléments restent à découvrir et une analyse ADN est prévue pour l'année 2017 pour en savoir plus sur les causes de leur mort qui sembleraient être dues à la peste de 1348.

 

Meules à trémies (IIe siècle av. J.-C.)

Avril 2016

Samedi 30 avril : Meules à trémies (IIe siècle av. J.-C.) par Jean Chausserie-Laprée, Conservateur du Patrimoine, service Archéologie de la Ville de Martigues.


M. Jean Chausserie-Laprée avait apporté quelques exemplaires de meules découvertes sur le site de Saint-Blaise ainsi que sur la commune de Martigues. Mais la plus mystérieuse était la meule à trémie dont on avait découvert la partie mobile sur l'affiche de la conférence « l'objet du mois ». Après avoir décrit les différentes meules avec leur fonctionnement et leur provenance, le public venu nombreux malgré la pluie a pu comprendre par le visionnage d'un film, le fonctionnement de la meule à trémie. Un système en bois était actionné manuellement permettant le glissement horizontal de la partie mobile sur la partie dormante. Par une fente (la trémie) l'utilisateur y insérait des grains de blé qui se glissaient entre les deux parties pour y être écrasés.

 

Amphores étrusques (VIe siècle av. J.-C.)

Juin 2015

27 juin 2015 : Amphores étrusques (VIe siècle av. J.-C.) présenté par Jean-Christophe Sourisseau, maître de conférences à l'Université d'Aix-Marseille

Dernière conférence de l'objet du mois 2015, Jean-Christophe Sourisseau devant plus de 50 participants a fait une remarquable conférence sur l'univers des amphores : le lieu et l'époque de fabrication, les formes diverses selon l'usage, en abordant plus précisément l'amphore étrusque.
Par ce récipient, les étrusques ont pu développer le commerce du vin auprès des gaulois.
En effet, si les Gaulois du Midi n'ignoraient pas les boissons alcoolisées, c'est avec l'arrivée des premières amphores étrusques qu'ils prirent l'habitude d'une consommation régulière de vin. Témoignages de nouveaux contacts commerciaux entre aristocraties gauloises et commerçants de Méditerranée, ces amphores sont le symbole de l'émergence d'un nouveau monde dans le Midi de la Gaule. Enfin Jean-Christophe Sourisseau a fait découvrir à l'assistance la présentation d'un film sur une fouille sous-marine près de Malte.

Lampe en bronze (Ve – VIe siècle ap. J.-C.)


Mai 2015

30 mai 2015 : Lampe en bronze (Ve – VIe siècle ap. J.-C.) présenté par Marie Valenciano, doctorante en archéologie, université d’Aix-Marseille

Reflet du commerce méditerranéen cette remarquable lampe en bronze, fabriquée peut être en Égypte, entre le Ve et le VIe siècle après J.-C., a été mise au jour près d’une maison de la Ville Haute de la cité d'Ugium, ancienne dénomination de Saint-Blaise pendant l’Antiquité tardive. Initialement pourvue d’un couvercle et sans doute d’un candélabre, cet objet illustre le raffinement de la vie domestique à cette époque à Saint-Blaise.


Les participants, près de 40 personnes venues assister à la conférence, se sont déplacés ensuite sur site écouter les explications de Valenciano sur l'église « Saint Vincent » et la « maison à abside ».

 

Bol ionien à oiseau (début VIe siècle av. J.-C.)

Avril 2015

Bol ionien à oiseau (début VIe siècle av. J.-C.) présenté par Sandrine Duval, assistante de conservation du patrimoine, Service Archéologie de la Ville de Martigues

Près de 40 personnes sont venus assister dans la chapelle de Saint-Blaise à la première conférence de « l’objet du mois » saison 2.

Contemporain de la fondation de Marseille, ce vase est l’un des plus anciens objets d’importation grecque attestés en Provence. Avec quelques autres, il éclaire les premiers courants commerciaux et échanges culturels entre le monde gaulois et la Méditerranée orientale. Au travers de remarquables aquarelles réalisées par Sandrine Duval, les participants ont ainsi pu traverser la méditerranée depuis la Grèce  jusqu'à Saint-Blaise via l'Etrurie.

 


Oléiculture au temps des Gaulois


Décembre 2015

Le dimanche 20 décembre 2015 a eu lieu une démonstration de fabrication d’huile d’olive selon les techniques antiques avec utilisation d’un pressoir reconstitué.

Pour réaliser cette démonstration, quatre-vingt kilos d’olives ont été ramassés sur les oliviers existants sur site (le site en possède près de trente en culture). Le service en a replanté dernièrement une dizaine provenant des rejets de certains oliviers. Ils sont taillés et entretenus par les agents.

Préalablement à la démonstration, les olives sont broyées pour en faire une pâte. Dans le cas de la démonstration, l’équipe a retiré la plupart des noyaux. Cette pâte est ensuite étalée dans des scourtins pour être y pressée. Un mélange d’huile et d’eau s’en échappe pour se répandre dans la maie du pressoir et enfin être collecté dans un récipient.

« Oléiculture et viticulture en Provence au temps des Gaulois » - dossier réalisé par le service archéologique de la ville de Martigues


Pour plus d'informations sur l'oléiculture au temps des gaulois, vous pouvez également télécharger le dossier :

Oléiculture et viticulture en Provence au temps des Gaulois

Cette journée a pu être organisée avec le concours technique et scientifique de :

  • Denis Delpalillo – concepteur du pressoir et réalisateur de la reconstitution 

  • du service archéologie de la Ville de Martigues

  • des agents du site archéologique de Saint-Blaise

Démonstration de fabrication d’huile d’olive selon les techniques antiques du 20-12-2015
Démonstration de fabrication d’huile d’olive selon les techniques antiques du 20-12-2015
Démonstration de fabrication d’huile d’olive selon les techniques antiques du 20-12-2015
Démonstration de fabrication d’huile d’olive selon les techniques antiques du 20-12-2015
Démonstration de fabrication d’huile d’olive selon les techniques antiques du 20-12-2015
Démonstration de fabrication d’huile d’olive selon les techniques antiques du 20-12-2015

Vers le haut

Coordonnées

Site archéologique de Saint-Blaise

Adresse :
13920 Saint-Mitre-les-Remparts

Horaires d'ouverture
Ouvert du mardi au dimanche inclus
Entrée libre et gratuite

Du 1er novembre au 31 mars
Matin : 8h30 - 12h
Après-midi : 13h30 - 17h

Du 1er avril au 31 octobre
Matin : 8h30 - 12h
Après-midi : 14h - 18h

Juillet - Août
8h30 - 14h

Fermeture exceptionnelle les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Port. 06 34 46 34 04
06 66 80 90 75

Tél : 04 42 30 30 83
Courriel :

à la carte